Merci à Claude Peretti pour son article dans Midi Libre :

S'il y a un endroit où il fallait être ce week-end, pour peu qu'on aime les voyages et les images du monde, c'est bien à l'espace Bauquier. Et pas n'importe lesquels. Découverte de magnifiques paysages de notre planète, sortis des clichés touristiques habituels, c'est cela qui fait l'originalité du « Festival des voyageurs » organisé par Claudette et Michel Thomas passionnés par les périples en explorateurs. Cette passion les a menés un peu partout aux quatre coins de la planète, essentiellement dans des zones peu fréquentées par les touristes, là où les peuples et les paysages ont conservé leur authenticité. Ils aiment faire partager ce vécu extraordinaire à leurs amis, et au plus grand nombre. Elle par la photo, lui par l'aquarelle et le carnet de voyage.

L'année dernière, l'idée leur est venue de réunir aux Mages plusieurs routards comme eux, tous amateurs de paysages mérités, d'images authentiques, surprenantes parfois, en immersion totale, souvent précaire et rudimentaire, parfois dangereuse. Il leur faut un certain courage, peut-être de l'inconscience à ces globe-trotters, pour voyager dans de telles conditions qui tiendraient pour certains profanes plus du pèlerinage pénitentiel extrême que du voyage d'agrément, à l'instar des premiers explorateurs qui partaient dans l'inconnu.

Et c'est cela qui fait la force et l'originalité du « Festival des voyageurs ». Touristes s'abstenir. Et pour preuve, on notait la présence de Jean-Marie Chauvet, l'inventeur de la célèbre grotte qui porte son nom, homme discret et modeste, qui vient maintenant en confrère et ami inconditionnel des festivaliers.

Cette fois encore, la salle Bauquier s'est avérée trop petite pour accueillir le public averti et intéressé (il a fallu rajouter des chaises). Et personne ne fut déçu. Les projections en haute définition furent d'une qualité remarquable, grâce à Cedric Thomas qui maîtrise parfaitement la technique audiovisuelle numérique, assisté de Gérard Dubuc au micro et à l'animation et Jean-Louis Payan, spécialiste de l'argentique. Les sujets captivèrent les spectateurs conscients de découvrir des images uniques, inédites, émouvantes, avec des commentaires en direct des propres concepteurs qui répondaient volontiers aux questions de l'assistance.

Au programme, cette année : l'espace et le monde souterrain, « entre ciel et terre » de Gérard Dubuc et Cédric Thomas ; « La terre de l'Indus » au Pakistan avec Sylvie Hertout et Michel Percot ; « La foire aux chameaux de Pushkar » en Inde avec Nicole et Jean Claude Donnet ;« Namasté autour des Annapurnas avec Daniel Penez ; « Les regards sur l'Arabia Felix » au Yémen avec Claudette et Michel Thomas ;Carte Postale de Madagascar » de Louis Loskowitsch ; Chamanisme Yi et Bouddhisme tibétain de Marie Andrée et Jacques Sendral

Tous furent séduits par l'espace Bauquier, l'excellent aménagement de la salle de projection parfaite à tous points de vue : confort, acoustique, netteté des images. Et puis, l'accueil organisé par la municipalité des Mages, fut, grâce à Jany Sans et Suzanne André, toujours omniprésentes, extrêmement convivial avec apéritif et goûter, petits fours ,chocolats, rien ne manquait...

Le Festival des voyageurs est une manifestation unique. Nous avons la chance qu'il se déroule aux Mages. Nul doute qu'il sera bientôt une référence. Le troisième festival se prépare déjà.

Photo : Nos explorateurs de la Terre grâce auxquels le Festival des voyageurs a lieu, avec Jany Sans..

Claude PERETTI